774ebf9e4981a2ca4b8e3346485d1175fbd71654
34cd9250c52f5766b97a2af0db6b8957f499c64b
Fermer
classique

A l'Opéra de Lille, l'ouverture sous toutes ses formes

Acbd5a23ec6564753ae198703362738388a22ec4
Pour la saison 22-23, l'Opéra décline une programmation qui, tout en marchant dans les pas des précédentes, fait souffler un vent de fraîcheur sur les plateaux de la maison lilloise.

Dès l'ouverture de saison, du 6 au 16 octobre, un nouveau rendez-vous festivalier. Avec pour cœur le Sémélé de Haendel porté par le duo Barrie Kosky-Emmanuelle Haïm, le temps fort propose de multiplier les rencontres artistiques. L'ensemble La tempête avec Color transporte au cœur des polyphonies anciennes, la chorégraphe Julia Desprairies crée avec Ad Alta chorégraphie en forme de parcours original dans les recoins de l'Opéra, les solistes du Concert d'Astrée naviguent entre Forqueray, Lully ou Pignolet de Montéclair, une soirée Voix de la passion avec Waed Bouhassoun et Loslem Rahal emporte dans la poésie bédouine et les anciens textes arabes, Justin Taylor joue Scarlatti, Antonio Soler ou Ligeti. Ce dernier est aussi au programme de la soirée Métamorphoses nocturnes du Quatuor Ebène, chaque jour du festival, Raphaëlle Blin met en espace une série de lectures et un atelier permet même aux volontaires de s'essayer au chant choral. De quoi achever de convaincre les réticents que sous les ors, une programmation, ouverte, curieuse et accessible attend les curieux comme les passionnés.

Grands rendez-vous de la saison, les opéras proposés cette saison déclinent la même diversité curieuse autour de nouvelle productions du Freitag aus Licht de Stockhausen, incontournable de la musique contemporaine porté par la mise en scène de Silvia Costa, du Pelléas et Mélisande de Debussy dirigé par François-Xavier Roth et mis en scène par Daniel Jeanneteau. En mai 2023, le Falstaff de Verdi, mis en scène par Denis Podalydès, empêché pour cause de pandémie, investit les planches sous la direction d 'Antonello Allemandi et avec le choeur de l'Opéra et l'Orchestre National de Lille. Du côté de la danse, les 10000 gestes de Boris Charmatz explore une forêt chorégraphique tourbillonnante combinée avec le Requiem de Mozart, Marcos Morau et le ballet de l'Opéra de Lyon viennent en décembre avec La belle au bois dormant. En mars, Bintou Dembélé crée G.R.O.O.V.E et mêle danse moderne aux notes des Indes galantes de Jean-Philippe Rameau quand Ann Teresa de Keersmaeker combine ses chorégraphies aux notes d'Heinrich Biber dans Mystery Sonatas/for Rosa. Neighbours combine les talents de Gjoka, Yasit et Filiztek sous les auspices de William Forsythe et Gisèle Vienne partage sa transe festive dans Crowd en juin.

La saison qui commence ne manque pas plus de concerts combinant interprètes de talent (l'ensemble Aedes, le Quatuor, Le Balcon ou encore Mathieu Romano ou Eric Le Sage...) et compositeurs emblématiques de Robert Schumann à Brahms, Mahler, Britten, Mendelssohn ou Liszt. Sans compter les concerts du mercredi 18h, les journées Happy Days qui voient la maison ouvrir grand ses portes et les partenariats nombreux, du Next aux Latitudes Contemporaines jusqu'aux échanges avec les voisins de l'Orchestre National de Lille ou du Théâtre du Nord.



 

Publié le 02/09/2022 Auteur : Guillaume B.

Opéra de Lille, place du théâtre à Lille opera-lille.fr

Festival d'ouverture de saison du 6 au 16 octobre

 


Mots clés : danse opera classique