9837f199131d700dbe4f2307fa8ffe50d8f4f5c5
946c115c5e89df40ff552f6499d1bdc7aa6649e4
Fermer
expos

Cueco, journal d'un peintre

F93e5f69ca66d6950a149e1b94df327a2b1b2dec
Installé dans l’ancien Pavillon des officiers, édifice d’architecture comtoise du 18e siècle, le Musée des Beaux-arts de Dole s’attelle à faire dialoguer l’ancien et l’art contemporain.

 

En effet, le parcours permanent présente des collections couvrant toutes les époques, de façon à la fois chronologique et thématique. Alors que le sous-sol se consacre aux découvertes archéologiques du Jura, du Néolithique à l'époque mérovingienne, le premier étage s’intéresse à l’art ancien et contemporain du 16e au 21e siècle. Ici, point de chronologie, les œuvres se mêlent peu importe leur époque, et leur accrochage est pensé non pas en terme d'avancée dans le temps et de progrès, mais plutôt de moments et de rencontres. La collection d’art contemporain occupe quant à lui le 3e étage et est essentiellement tournée vers les mouvements du Nouveau Réalisme (César, Arman,...) et de la Figuration critique des années 60 (Monory, Télémaque, Erró, Fromanger...). L’exposition temporaire du musée, Cueco, journal d’un peintre, redonne de la visibilité à l’œuvre de l’artiste encore trop peu connu Henri Cueco, pourtant acteur majeur de la Figuration Narrative en France. Conçue davantage comme un journal d’une vie formidablement artistique qu’une rétrospective, l’exposition partage le travail de cet artiste qui a consacré sa vie au dessin, à la peinture et à l’écriture. Sensible aussi bien aux choses simples du quotidien, qu’aux luttes politiques, aux paysages ou à l’histoire de la peinture, Cueco adopte un style à la fois modeste et sincère, rustique et malicieux. Ainsi, chaque salle explore une thématique spécifique à Cueco et l’ensemble offre un bel aperçu de son œuvre dense et prolifique. Le parcours aborde par exemple le dessin, aspect fondamental dans l’œuvre de Cueco, mais aussi ses revisites des œuvres de grands artistes du passé (Philippe de Champaigne, Giorgione, Delacroix…), ses imagiers et portraits de pommes de terre – il aime en effet peindre des objets du quotidien sur des petits formats – ses autoportraits, son bestiaire, ses paysages… Une belle immersion dans l’univers de cet artiste singulier.

© David Cueco © ADAGP, 2020

Publié le 09/06/2021 Auteur : Capucine CORRADI

Musée des Beaux-arts
85 rue des Arènes, Dole
Entrée libre
Cueco, journal d’un peintre : jusqu’au 12 septembre 2021
03 84 79 25 85 / www.doledujura.fr/musee-des-beaux-arts


Mots clés :