6016b406b0b8255167bf20b1435114931a7bf289
C4f105dd9f3e4406a110dfe90ace5f4ff8e5b6d5
Fermer
cinéma

Tirailleurs

55a0ad19eb0accb7cf665cdcfca417437a0a3555
Alors que la guerre bat son plein en Europe, la France recrute des combattatants dans ses territoires africains. Quand Thierno, son jeune fils est enrôlé de force, Bakary, décide de prendre l'uniforme avec lui dans l'espoir de l'aider à fuir.

Sur le sujet trop rarement exploré de l'emploi des forces indigènes par la France (sinon dans le film éponyme de Rachid Bouchareb mais à propos de la seconde guerre mondiale), Mathieu Vadepied démarre son récit en Afrique d'où il s'éloigne sans doute trop vite, brossant à traits trops rapides un arrière-plan un brin caricatural à ses protagonistes. C'est autour d'un village français sur le front que se noue l'intrigue du film entre un Omar Sy en géniteru perdu en terre étrangère (il ne parle pas français) et pressé de rapatrier son fils sain et sauf par tous les moyens et Alassane Diong, en fils qui voit dans sa valorisation par la hiérarchie militaire un moyen d'émancipation. Plus que les péripéties militaires un brin maladroites, c'est la collision de ces trajectoires de vie que raconte le film entre bêtise des uniformes, lâchetés des hommes et liens familiaux. S'il multiplie les courtes scènes, le long métrage échoue à retranscrire tout à fait l'ampleur et l'horreur de la guerre, alignant ses ambitions visuelles à un budget n'autorisant pas la démesure. Même dans la proximité avec ses personnages, Tirailleurs peine à déployer une réalisation construite et un réel point de vue, dommage pour un sujet si essentiel.

Publié le 04/01/2023 Auteur : Guillaume B.

 

Eclairant regard sur le parcours des tirailleurs africains, Tirailleurs, sans démériter, peine à se sortir (en dépit de l'investissement d'un casting pertinent) d'un regard coincé dans un regard documentaire et tirant vers le romanesque.

 

Film français de Mathieu Vadepied avec Omar Sy, Alassane Diong, Jonas Bloquet. Durée 1h40.


Mots clés : guerre drame historique