774ebf9e4981a2ca4b8e3346485d1175fbd71654
34cd9250c52f5766b97a2af0db6b8957f499c64b
Fermer
théâtre

Harvey

Quitte à avoir un ami imaginaire, pourquoi pas un lapin blanc de presque deux mètres ? Harvey retrace l’étonnante histoire d’Elwood P. Dowd. Ces aventures échappent joyeusement au réalisme, tordent le cou aux préjugés et réenchantent la vie.

Elwood est un homme sympathique et affable que l’on rêverait d’avoir comme ami. Mais lorsqu’il prétend être accompagné de son camarade Harvey, un lapin invisible, beaucoup prennent la fuite, au grand désespoir de sa sœur et de sa nièce en quête d’un futur mari. Est-ce qu’Elwood est le seul à voir cet étrange ami herbivore ? Et si cette apparition constitue bel et bien la preuve de sa démence, est-ce une raison suffisante pour l’enfermer ?

 

Avec extravagance et délicatesse, Jacques Gamblin incarne à la perfection ce personnage attachant et gentiment borderline qu’est Elwood. Il fait également vivre ce lapin invisible, en laissant la place au rêve et à une poésie de l’étrange proche de celle d’Alice au pays des merveilles.

 

Laurent Pelly s’empare de cette œuvre du patrimoine anglo-saxon et de sa puissance burlesque pour dresser le portrait tragi-comique d’une société qui tente de dompter sa peur panique de la folie. Un spectacle qui interroge notre rapport à la norme.

 

Et si nous étions tous zinzins ?

Publié le 20/10/2022


Mots clés :