Fermer
théâtre

LA MÉCANIQUE DU VENT

LA MÉCANIQUE DU VENT (2021)
La mécanique du vent est un spectacle sensible et aérien pour les explorateurs en herbe. Il est pensé comme un poème mécanique. Un petit haïku théâtral. Comment marche le monde, quelle est sa mécanique ? Entre émotion et plaisir de la découverte, se laisser porter.

Lâcher nos terres premières et nous offrir aux vents pour voir ce qu’il adviendra… 

Devenir des explorateurs du monde sensible. Être sensible au monde.

De la terre, des ventilateurs, des mécanismes et des objets… Une femme seule en scène s’amuse avec ces éléments et crée un jeu symbolique et poétique entre ce qui nous retient et ce qui nous pousse.

Elle explore les possibles du « grandir en plein vent ».

BIOGRAPHIE :

Formée initialement aux arts plastiques, elle travaille à partir de 1991 comme comédienne pour différentes compagnies et théâtres du grand Est (TJP, CDN d’Alsace – Théâtre Granit, Scène Nationale de Belfort, Nouveau Théâtre, CDN de Besançon et de Franche Comté) et poursuit en parallèle la pratique des arts plastiques et visuels.

A partir de 1999, elle conçoit et écrit des spectacles pour le jeune public, pour différents théâtres et compagnies, avec le désir de proposer un théâtre de texte, d’image et de sens dès le plus jeune âge. En 2008, elle est à l’initiative de la Cie Un Château en Espagne, qui devient la structure porteuse de ses projets. La nommer ainsi, c’est lui conférer le droit à l’utopie dans ses actions et créations. Elle passe à la mise en scène et à l’écriture et se dirige vers un théâtre tout public ouvert à l’enfance plutôt qu’à un théâtre pour enfant : un théâtre touchant à la fois l’enfant et l’adulte qui l’accompagne. Son travail plastique et visuel peut alors trouver toute sa place dans ses créations. Travail scénique et travail plastique, écriture, création d’objets et scénographie sont intimement liés pour aller vers un théâtre proche des Arts Plastiques, où les installations scénographiques tiennent une place importante, où texte, image, objet, espace sonore et musique participent à la composition.

Entre 2012 et 2015, avec Au Fond du Bois Dormant et Blanche, deux volets d’un diptyque des forêts, Céline Schnepf a mené un travail approfondi sur le conte, sur la cruauté des thèmes archaïques et leur résonnance en chaque individu, sur l’intime, sur les émotions profondes que ces contes viennent réveiller en nous, ainsi que sur la manière de les donner à voir et à entendre. Depuis 2016, elle travaille sur un panorama autour de l’exil, de la terre et du vent dont WONDERLAND spectacle musical à partir de 12 ans (création en novembre 2017), sera le premier volet. Suivra La mécanique du vent, spectacle pour les plus petits à partir de 1 an au printemps 2019. 

En parallèle de son travail de création et d’écriture, elle choisit de concevoir l’action culturelle comme un travail d’atelier où la recherche, les esquisses, les propositions artistiques sont au cœur du projet. Les projets d’actions culturelles et les projets de création sont pensés pour être intimement liés, comme deux faces d’un même questionnement. Son souhait est d’inscrire ces projets dans la notion de temps et d’espace afin de tisser un lien profond avec les habitants et les différents partenaires. Nos forêts intérieures à Marseille et Jardins du bout du monde à Besançon, projets poétiques et culturels de territoire à destination de la toute petite enfance, s’inscrivent dans ce désir et cette recherche. Ces projets invitent au partage de sens et d’émotions fondatrices entre l’adulte et l’enfant, ouvrent à l’imaginaire de l’autre, créent des espaces de rencontre et de renforcement des liens.

Publié le 08/07/2021


Mots clés :